Because people no longer have their feet on the ground, girls have to have their legs in the air.

Parce que les gens n'ont plus les pieds sur terre, les filles se doivent d'avoir les jambes en l'air.

Intention futur du projet: faire différentes poses et rassembler quelques dizaines d'exemplaires au plafond d'une même pièce pour en faire une forêt.
Le même projet avec des bras (plantés dans le sol) a été pensé: des appels à l'aides venus des profondeurs.
Les 2 pourraient âtre mis en corrélation pour exprimer encore plus de sentiments: "les bras cherchent de l'aide aux spectateurs, mais ceux-ci sont trop occupés à regarder les jambes" ou "tout simplement les bras et les jambes cherchent à se rassembler" ou "les bras cherchent à toucher les jambes dans une optique sexuelle". Dans tous les cas, (et c'est pour ça que c'est si triste de voir ces jambes "toutes seules") l'effet de démembrement du corps exprime un malaise et, pour y remédier, on cherche un moyen de se rassembler.
Mes sculptures
L'instant où la terre est encore humide et brillante, donne toute la vie à la sculpture.
Alors je capture ce moment pour le faire imprimer sur canevas en série limitée.

Au début, mes sculptures n'étaient pas fabriquées pour être cuites, mais simplement photographiées pour générer une image.

 
FORMAT A1 (90 x 60 cm)
15 exemplaires, signé et numéroté par l’artiste.
Impression numérique sur canevas.
CHF 289.-

BRONZE
Premier exemplaire disponible (1/9). Patine Cuivre.
Autre couleur de patine, sur commande. (beige, noir, vert, marron, etc)
Prix sur demande

Back to Top